evènementiel

Centres de table très hauts pour un mariage, version ultra-chic.

Publié le

J’ai adoré réaliser  ces grands centres de table hauts. Chics, rafinés, je suis sûre qu’il faisait plus d’1 mètre de diamètre! Un mariage de star sans paillettes! J’ai aussi réalisé unmur de lierre pour décorer l’espace entre les deux pièces.

Un très bel ensemble. Pour les fleurs utilisées, beaucoup viennent de producteurs locaux, ce qui m’enchante à chaque fois.

 

Publicités

Mariage: ma nouvelle idée pour le plan de table

Publié le

Voici ma dernière création: Une présentation originale pour le plan de table du mariage!

Une jolie princesse avec une robe végétale ornée de fleurs.

Du vintage pour mes centres de table de mariage

Publié le Mis à jour le

Cette année on adore décorer les centres de table de mariage avec des objets ou arrangements vintage!

Pour avoir ce fameux effet vintage, on peut trouver de vieux trucs dans le grenier de mamie, dans sa cuisine et sa boite à couture… ou s’en inspirer!

Caisse de bois, panier grillagé, vieux livres,  rubans, vieux flacons…ou presque.

Mais rien ne vous empêche de glisser un vase martini sur votre table d’honneur…

Vous souhaitez des infos pour votre mariage, cliquer ici

Des dalhias d’automne, plus magnifiques que jamais

Publié le

Le temps n’en finit pas d’être doux, la saison des dalhias n’en finit pas de durer cette année. J’ai réalisé ces centres de tables à la manière d’un tableau peint, avec des dalhias d’automne tardifs de mes producteurs. Du naturel, de la couleur, de la générosité, les vases débordent de fleurs. Ils sont bô. Les tables sont parsemées de poudre de couleurs. C’était pour une très belle soirée d’annivesaire surprise.

.

Cérémonie Laique

Publié le Mis à jour le

C’est bô, c’est rouge amour toujours, vive la mariée!!

Décoration de l’autel de l’église pour un mariage romantique

Publié le Mis à jour le

Mariage de fleurs et de plantes, impression de légèreté et de délicatesse

Non, ce n’est pas

Publié le Mis à jour le

Le train des roses de Mandres, celui que Raymond RADIGUET évoquait dans le diable au corps, mais celui qui agrémenta la table du livre d’or de l’exposition photo sur le thème chemin de fer, organisée par l’AFCM